La Tribu, saison 1 l’intégrale – La Maison des horreurs : Série littéraire déjantée #Concoursinside !

EDIT 2 : Après tirage au sort, le site Dcode, générateur de nombre aléatoire, donne le commentaire n°2 gagnant. Bravo Elodie, tu peux m’envoyer ton adresse postale par mail : contact.laliseuse@gmail.com

EDIT : Ayant reçu ce livre en service presse, je vous propose d’en gagner un exemplaire. Pour jouer, il suffit de me laisser un commentaire et je tirerai au sort l’heureux chanceux lundi matin !

Bon week-end !

52708

Chez les Monferreau, quand on aime son grand-père, on en reprend au dessert !

Pourtant, il serait plutôt vieille carne que doux agneau, Victor. Déformation professionnelle. Du temps de sa splendeur dans la vie active, il était tortionnaire. Ça laisse des traces. De sang, bien sûr, mais aussi psychologiques. Et génétiques, a prirori. Ce cher démon se retrouve ainsi à la tête d’une horrible famille qu’il mène à la baguette et dont les membres sont tous plus dérangés du ciboulot et pervers les uns que les autres. Ils vivent sous le même toit, dans une grande maison des horreurs à l’intérieur de laquelle ils peuvent commettre les pires méfaits. C’est qu’ils sont sept, les Monferreau, comme les péchés capitaux. Voilà qui en dit long.

Alors malheur à ceux qui croisent leur route. Malheur à Anne et Ludo, une sœur et un frère en cavale, que le destin pousse en ces terres maudites et qui, bien contre leur gré, vont faire éclore un à un, comme autant de fleurs vénéneuses, les pires secrets de ces horribles gens. Mais ne croyez rien de ce que vous lirez, n’ayez confiance en personne, doutez de tout et de tous, y compris de votre raison.

Une seule chose est sûre : malheur à ceux qui tombent aux mains de la tribu. On vous aura prévenus.

Les séries littéraires de la collection « Pulp » sont conçues comme des séries télévisées, avec plusieurs saisons de six épisodes chacune, chaque épisode étant écrit pour un temps de lecture moyen de 15-20 minutes. Les six épisodes à l’unité ainsi que les intégrales de chaque saison, aux formats électronique et papier, sont proposés simultanément le jour de la parution.

LES PLUS : La maison d’édition, jeune, originale, un peu rock’n roll, très accessible, qui présente ses auteurs et ses parutions via vidéo et qui ne se prend pas trop au sérieux. Le concept de la série littéraire sur l’idée des séries télévisées, amusant et innovant. Le catalogue de personnages aussi déjantés les uns que les autres et la narration de ce bouquin, bien ficelée et rocambolesque.

LES MOINS : L’écriture un peu faible parfois, un peu lourde aussi avec des phrases du genre : « D’un geste brusque, il écrase la cigarette avachie, qu’il a vainement tenté de fumer, contre un tronc noueux, puis se dirige d’un pas faussement tranquille vers l’objet de sa haine »….. Surcaractérisation (= beaucoup trop d’adjectifs qualificatifs et d’adverbes) et ponctuation étrange à toutes les pages, mais on se laisse prendre au jeu des personnages et de l’intrigue malgré tout. Ça fonctionne !

Stéphanie Lepage, La Tribu saison 1 l’intégrale, Edition La Bourdonnaye, Collection Pulp, Juin 2015. 12,99€ version papier, 4,99€ version numérique.

6 réflexions sur “La Tribu, saison 1 l’intégrale – La Maison des horreurs : Série littéraire déjantée #Concoursinside !

  1. La liseuse lisait, la liseuse lit, la liseuse lira. El la liseuse fait lire, aussi.
    Lili lit et tous les autres aussi, ton livre sera lu, lu et relu !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s