Enseigner avec le numérique : Des ressources pour les profs de lettres #2, une plateforme pédagogique nommée TACIT

=> TACIT : un outil pour aider à l’apprentissage de la lecture et à la compréhension des textes !

La plateforme pédagogique TACIT, en ligne depuis 2012 et dédiée à l’apprentissage des compétences fondamentales pour une bonne compréhension des textes (vocabulaire en contexte, lecture, implicite des textes…) est de plus en plus mise en place dans les établissements (carte de diffusion). Cette plateforme pédagogique a été créée par quatre enseignants-chercheurs de l’université Rennes 2 et de l’ESPE de Bretagne, deux développeurs informatiques et une orthophoniste. Elle permet la mise en place d’une pédagogie différenciée (un concept qui nous intéresse beaucoup sur ce blog : travail en îlot, travail individuel, travail en classe inversée, etc.), avec des élèves allant du CE1 à la 3ème.  (TACIT dans les médias pour ceux que ça intéresse…).

Ce que permet le logiciel ? D’abord d’évaluer le niveau de compréhension et de lecture puis d’aider à développer chez l’élève les outils pour comprendre l’implicite du texte (ce que le texte ne dit pas). Personnellement, je suis totalement séduite…. et devrais probablement encourager mon chef d’établissement à payer les 36 euros de la licence pour une de mes classes cette année !

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas le logiciel, vous pouvez découvrir et tester gratuitement TACIT à l’adresse http://tacit.univ-rennes2.fr. Une licence complète coûte 36€ pour une classe de 40 élèves (pourquoi la plateforme est payante ?).

Et enfin une vidéo pour présenter rapidement la plateforme :

Première évaluation des compétences numériques des élèves : Les pays de l’OCDE doivent modifier leur utilisation des nouvelles technologies à l’école

D’après la première évaluation des compétences numériques menée dans le cadre du programme PISA de l’OCDE, l’école doit encore tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies dans les salles de classe afin de venir à bout de la fracture numérique et de doter chaque élève des compétences nécessaires pour évoluer dans le monde connecté d’aujourd’hui.

Le rapport intitulé « Students, Computers and Learning: Making The Connection » indique que même les pays qui ont considérablement investi dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation n’ont enregistré aucune amélioration notable de leurs résultats aux évaluations PISA de compréhension de l’écrit, de mathématiques et de sciences.

D’après l’OCDE, le fait de s’assurer que chaque élève atteigne un niveau de compétences de base en compréhension de l’écrit et en mathématiques contribuera davantage à l’égalité des chances dans notre monde numérique que le simple fait d’élargir ou de subventionner l’accès à des services et des appareils de haute technicité.

En 2012, 96 % des élèves de 15 ans des pays de l’OCDE ont déclaré posséder un ordinateur à la maison, mais seuls 72 % ont déclaré en utiliser un à l’école. Dans l’ensemble, les élèves utilisant modérément les ordinateurs à l’école ont tendance à avoir des résultats scolaires légèrement meilleurs que ceux ne les utilisant que rarement. Mais les élèves utilisant très souvent les ordinateurs à l’école obtiennent des résultats bien inférieurs, même après contrôle de leurs caractéristiques socio-démographiques. La solution se trouverait donc comme souvent dans la modération ??

Lire la suite