L’esprit absorbant de l’enfant #4 : notes et réflexions générales sur l’éducation selon les âges

L’enfant de 0 à 2 ans : (développement de la vie psychique)

9782220053974L’enfant, en même temps qu’il fabrique inconsciemment ce langage a un grand besoin d’ordre qu’il faudra veiller à ne pas déranger. Il a besoin que chaque chose soit à sa place. De la même manière, il faut éviter, le côté brusque de la négation : ne fais pas ça comme cela, ne me parle pas ainsi, ne soit pas capricieux. Attention à ce genre d’autorité. Enfin, l’enfant pendant les 2 premières années de sa vie est extrêmement sensible et ses colères sont souvent sa façon de dire l’état d’exaspération dans lequel il se trouve parce qu’il ne sait pas s’exprimer.

Sur le mouvement : c’est une des erreurs des temps modernes de considérer le mouvement indépendamment du spirituel. Le mouvement est lié à l’intellect. Cette erreur amène une rupture chez l’enfant entre la vie spirituelle et la vie corporelle. Puisque le mouvement est lié aux sens, au système sensoriel, il est probable que nous ne puissions atteindre la sagesse spirituelle que par l’action ! Le développement mental doit être lié au mouvement : d’où l’importance de faire pour apprendre. Ainsi laisser marcher un enfant qui est capable de marcher, ne pas l’aider quand il veut porter des choses lourdes, le laisser manger seule quand il en a les capacités, etc. Faire pour lui au seuil de la vie, c’est lui donner un complexe d’infériorité plus tard explique Maria Montessori. Nous ne devons entraver aucune activité de l’enfant, d’autant qu’à partir de 1 an et demi se développe le pouvoir de l’imitation.

Sur l’obéissance, M. Montessori parle des Trois degrés de l’obéissance. Le premier degré est presque inconscient : pendant la période de 0 à 3 ans, l’enfant peut obéir, mais n’y réussit pas toujours. Cela peut être pris pour de la mauvaise volonté puisqu’il y est arrivé une fois, il peut recommencer. Pourtant, il n’en est rien. C’est le premier degré de l’obéissance.

La période de 0 à 3 ans est extrêmement riche en développement et pourtant c’est celle qui tombe intégralement dans l’oubli !

L’enfant de 3 à 6 ans (approfondissements antérieurs, formation du caractère et de l’être social)

 A 3 ans, c’est comme si la vie recommençait parce que la conscience se manifeste, pleine et lucide. La période de 3 à 6 ans est alors une période de « perfectionnement constructif ». On peut développer la conscience par l’activité dans le milieu et/ou perfectionner et enrichir les conquêtes déjà obtenues.

Attention cependant aux jouets ! En Europe et en Amérique, la société propose à l’enfant un nombre incalculable de jouets pour répondre à son besoin d’activités au lieu de lui offrir des moyens stimulent son intelligence. De la même façon on ne laisse souvent pas « toucher » les objets aux enfants alors qu’il faudrait toujours le laisser découvrir.

A l’inverse, la société n’offre pas à l’enfant de quoi « travailler » ou « imiter » correctement. Dans la rue, dans les transports, à la maison, aucun mobilier n’est adapté à l’enfant. Il faut penser à lui proposer un milieu à sa taille…

Nous l’avons vu dans l’article précédent, il est possible d’acquérir la culture entre 3 et 6 ans et cela par l’activité spontanée. En effet, l’enfant s’intéresse particulièrement aux choses qu’il sait déjà car il les a absorbées au cours d’une période antérieure où il avait une plus grande puissance de concentration. La première période (0 à 3 ans) peut donc servir de modèle pour la seconde (3 à 6 ans) où l’on va approfondir. On se rappelle notamment l’exemple du langage et de la grammaire que j’ai développé dans l’article précédent. A relire si nécessaire, c’est étonnant !

Maria Montessori rappelle que le matériel sensoriel permet de développer un très bon esprit mathématique chez les enfants !

Sur l’obéissance : nous avons parlé du Premier degré lors de la première période de vie. Le deuxième degré de l’obéissance, c’est quand l’enfant obéit toujours, par contrainte et réflexe. Le troisième degré, celui qu’il faut chercher à atteindre, c’est lorsque l’enfant obéit parce qu’il sent que cette obéissance peut lui être bénéfique. Il sent que l’adulte qui lui demande d’obéir le fait pour son bien, pour lui apporter quelque chose. M. Montessori compare cette relation à celle du chien et son maître et explique qu’il faut rechercher cette forme de confiance entre l’enfant et l’adulte qui lui demande d’obéir.

L’enfant et l’erreur  (bon à tous âges ? ) :

Pour M. Montessori, l’idéal pour le professeur comme pour le parent, le but ou le graal est de ne pas corriger les erreurs de l’enfant mais de le laisser s’auto-corriger (compliqué à l’école, dans le contexte actuel…. Mais à méditer). Pas de punitions, pas de prix, mais surtout : ne pas intervenir pour corriger les erreurs ! En classe, il faudrait donc trouver un moyen de laisser le matériel disponible à l’élève pour qu’il puisse s’auto-corriger. Car combien il est plus important de découvrir soi-même les erreurs qu’on commet afin de mieux les contrôler.

A se rappeler pendant ces périodes de 0 à 6 ans et après :

  • La croissance intellectuelle vient de l’activité et de l’expérimentation.
  • Eviter le plus possible la compétition : l’enfant est bon par nature…
  • Eviter le plus possible la négation permanente « ne fait pas » dans l’éducation.
  • L’enfant se développe idéalement dans la liberté MAIS dans un milieu ordonné. Liberté et ordre vont de paire.
  • Ne pas corriger les erreurs et toujours trouver le moyen que l’enfant s’auto-corrige….

Dernier article à suivre…

Une réflexion sur “L’esprit absorbant de l’enfant #4 : notes et réflexions générales sur l’éducation selon les âges

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s